Comment apprendre à son enfant à devenir propre

Il est vrai que la corvée des couches avec son lot de pipi ou caca est quelque chose dont les parents voudraient se passer rapidement… En plus, il arrive de nous sentir désarmés, mais tentons de ne pas aller trop vite. L’apprentissage de la propreté est une étape importante dans la vie du bébé et de l’enfant.

Cette étape nécessite de la part de l’adulte accompagnant de la patience, de la persévérance et de la bonne humeur. Il est important de reconnaître le moment propice à cette étape de la vie de l’enfant, de l’accompagner et de respecter son rythme lors de cet apprentissage.

Fatimah Hettani, du Pôle pédagogique du Groupe Lavorel Kids & Baby, nous parle ce cette même question liée à la propreté du bébé et de l’enfant.

MAIS COMMENT SAVOIR QUEL EST LE MOMENT PROPICE A CET APPRENTISSAGE?

En tant qu’adulte, vous devez être attentifs aux «signes» afin de le soutenir et de l’encadrer tout au long de son apprentissage.
Pour devenir propre, l’enfant doit d’abord apprendre à contrôler sa vessie et ses selles. Il doit reconnaître ses sensations et apprendre à détecter le moment où il a «envie». Cet apprentissage dépend principalement de l’enfant, l’adulte doit donc lui faire confiance.

Pour vous aider, voici quelques signes vous permettant de savoir si votre enfant est prêt à être propre:

  • Il vous dit quand sa couche est «sale» (il vous dit «pipi» ou «caca»);
  • Il commence à exprimer ses besoins clairement ex : «veux de l’eau»;
  • Il se montre curieux à ce sujet;
  • Il reste au sec pendant plusieurs heures…

Après avoir reconnu le moment propice, vous devez mettre en place le processus d’apprentissage. Pour cela, voici quelques règles à suivre:

Ne pas le forcer

L’âge de la maîtrise de la propreté varie beaucoup d’un enfant à l’autre. Pour cela, évitez de considérer l’âge auquel vous estimez que votre enfant doit être prêt. Attendez plutôt qu’il présente les « signes » indiquant qu’il est prêt puis suivez son rythme. C’est un processus qui prend généralement entre 3 et 6 mois. Par contre, l’apprentissage de la propreté la nuit peut prendre plus de temps.

Choisissez le bon moment pour votre enfant

Il n’y a pas de moment idéal mais il est conseillé de commencer durant une période calme à la maison. L’été peut sembler être le bon moment car les vêtements sont faciles à enlever s’il en a besoin.

Toutefois, le bon moment reste celui où l’enfant manifeste des signes qu’il est prêt. Il ne faut surtout pas commencer à un moment stressant.

Assurez-vous de collaborer avec les autres personnes qui veillent sur votre enfant. Il est important par exemple que les éducatrices à la crèche respectent son rythme.

Familiarisez-le avec le pot

Déposez son pot au même endroit et expliquez-lui à quoi il sert. Au début, présentez-lui comme un jeu: il peut s’y asseoir, doudou aussi.
Lisez-lui des histoires en rapport avec l’apprentissage du pot, encouragez-le à faire comme dans l’histoire et félicitez-le chaque fois qu’il essaie.

Etablissez une routine

Encouragez votre enfant à s’asseoir sur le pot ou le toilette à heures régulières: au réveil, avant et après les repas et collations, avant et après les siestes, le bain et le coucher.

Ne laissez pas votre enfant sur le pot plus de 5 minutes surtout s’il s’impatiente et se relève.

Ne lui donnez également pas de jouet quand il est assis sur le pot, afin de lui permettre de se concentrer sur ses sensations. S’il ne fait rien dans le pot, ne manifestez aucune déception et félicitez-le quand il fait dans le pot.

Passez à la culotte en tissu

Si vous voyez que votre enfant va souvent sur le pot, pensez à passer à la culotte en tissu qui l’incitera à rester propre. Rappelez-lui souvent d’aller sur le pot.

Il salira bien sûr ses culottes mais cela fait partie de l’apprentissage. Ne mettez pas trop l’accent sur ces petits incidents pour lui permettre de ne pas perdre en estime de soi et ainsi l’encourager à poursuivre et recommencer.

Supprimez la couche pendant le dodo

S’il reste propre en journée et/ou que sa couche demeure propre pendant plusieurs siestes, appliquez la méthode pour la nuit. Même s’il porte une couche pendant la nuit, encouragez-le à vous appeler s’il a une envie pendant le dodo.

Enfin, si votre enfant refuse d’aller sur le pot pour les selles, laissez-le les faire dans sa couche. Car il risquerait de se retenir et d’être constipé. Quand il sera prêt, il ira sur le pot tout seul. Il sera très fier de lui et très fier également de vous le montrer.

Il faudra surtout se munir de beaucoup de patience et de dialogue.

Fatimah HETTANI
Pôle Pédagogique du Groupe Lavorel Kids & Baby
lavorelkids.com - Tél. : 2899 2899