Enfants d'âges rapprochés

Pas du tout, un peu, beaucoup, passionnément…

Chaque parent a sa propre manière de voir les choses. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise idée concernant l’écart idéal entre les enfants. Le plus important, c’est de leur donner tout l’amour et l’attention dont ils ont besoin. Le reste suivra.
Mais concrètement, quels sont les enjeux des enfants rapprochés ?
Le pôle pédagogique des Crèches & Foyers Lavorel Kids & Baby nous livre quelques idées concernant le fait d’avoir des enfants rapprochés…

DES ENFANTS RAPPORCHES, C'EST SUPER!

Du point de vue des enfants, c’est certain qu’avoir des frères et sœurs presque du même âge, c’est un peu comme si les copains habitaient à la maison. On s’amuse, on a le même langage, on fréquente la même école, …

Certains parents ne pourraient pas se résoudre à y retourner une fois les couches rangées. Pareil pour les biberons, les compotes, les trotteurs qui traînent dans la salle de séjour…

Et lorsque le dernier a fini sa phase, on débarrasse. Adieu les couches, adieu les biberons et les compotes, adieu le trotteur! Et bonjour les lignes d’écritures, les devoirs, les lectures et les sorties chez les amis.
Les enfants rapprochés, c’est un peu comme des jumeaux ou des triplés : on fait tout d’un seul coup.

De plus en plus, on remarque que l’écart entre les enfants tend à diminuer à cause de l’âge de la première grossesse.
Et c’est là qu’on se demande si l’on a envie d’avoir un second enfant: les avantages, les inconvénients, combien d’écart il faut entre deux enfants, le mieux pour votre santé, pour la santé du futur bébé….

Nous pensons qu’il n’y a pas une solution meilleure qu’une autre et que cela dépend de ce que chacun souhaite.
Concernant la difficulté, l’environnement dans lequel vous êtes joue un rôle essentiel: taille de l’habitation, famille autour pour vous prendre les enfants et vous soulager, place en crèche

C’est très difficile de donner un conseil absolu sur le fait d’avoir ou pas des enfants rapprochés, mais nous pouvons toujours donner des pistes concrètes de réflexion afin qu’on puisse prendre la meilleure décision:

ON COMMENCE PAR LES INCONVENIENTS:

  • Le premier enfant ne marche pas durant la seconde grossesse, donc il faut le porter et souvent être penché pour lui apprendre à marcher en tenant les mains.

  • Ils n’ont pas les mêmes activités. Par exemple, lorsqu’on prévoit une activité peinture avec le plus grand, on doit prévoir une autre activité à faire en parallèle avec le petit pour l’occuper et qui soit adaptée à son âge. Cela n’est pas toujours évident de surveiller les deux.

  • Durant les premiers mois du second enfant, le rythme des repas et des siestes n’est pas le même. Cela n’est pas très simple, car cela limite les moments de repos de la mère/du père.

  • Le premier enfant commence à faire ses nuits lorsque le second arrive, donc on continue les nuits courtes.

  • Dans la plupart des cas, quand on part en vacances, on ne peut pas réserver une chambre pour 2 adultes avec 2 bébés. En effet, la majorité des hôtels autorisent 1 bébé par chambre, mais si on en a 2 il faut prendre 2 chambres.

  • On a besoin d’articles et accessoires de puériculture en double: 2 lits de bébé, 2 poussettes (ou une double pour les premiers mois), 2 chaises hautes… Et surtout, le double d’affaires lorsque l’on part en vacances: 2 lits parapluie, 2 rehausseurs… (la voiture est souvent trop petite avec 2 bébés).

VOYONS MAINTENANT LES AVANTAGES:

  • Le deuxième enfant va apprendre certaines choses très vite sans qu’on ait besoin de lui montrer: il prend exemple sur son frère/sa sœur.

  • La complicité qui s’installe entre les enfants de mois en mois.

  • Après 2/3 ans, les enfants feront les mêmes activités et on pourra les emmener partout! On pourra faire des attractions dans des parcs en famille sans qu’il y ait un adulte qui reste à ne rien faire pour garder le bébé.

  • Pas besoin de stocker des années les affaires: dès que le deuxième enfant n’utilise plus un accessoire, on peut s’en débarrasser.

  • Si on a la chance d’avoir 2 filles ou 2 garçons, au niveau vêtements, rien besoin d’acheter pour le deuxième.

  • Les enfants jouent aux mêmes jeux ce qui est très pratique.

MAIS, COMMENT BIEN S'ORGANISER SI NOUS AVONS DES ENFANTS RAPPROCHES ?

A la naissance du second enfant, on peut vite se retrouver dépassés par la gestion de deux bébés.
Ce n’est pas facile, surtout lorsque l’on est mère/père seul(e) à les gérer. Le partenaire peut être d’une aide précieuse bien sûr, mais souvent il/elle travaille la journée! Seul(e) avec deux petits, et sans organisation, les parents sont vite submergés.

Comment faire pour préparer le repas de l’aîné(e) [et le nourrir ensuite] quand le second, encore nourrisson, vient tout juste de se réveiller de sa sieste et réclame du lait ? Comment sortir les deux pour une promenade ? Quelle configuration adopter ?

Beaucoup d’autres questions et problématiques naissent avec l’arrivée d’un second enfant: on s’efforce de donner du temps et une attention totale au premier dès que le plus petit s’endort, mais l’activité pourra être interrompue à son réveil et l’aîné(e) qui n’est encore qu’un bébé ne le comprend pas. A jongler entre les deux bébés, on s’oublie, et un parent  peut devenir rapidement fatigué.


VOICI QUELQUES CONSEILS:

1. Faire un planning de la journée

C’est ce qui vous permettra d’y voir plus clair, et de sortir la « tête de l’eau ». Il ne s’agit pas de faire un planning à la minute mais plutôt de sortir les grandes lignes et les objectifs réalistes et réalisables de la journée. C’est gratifiant de voir le travail accompli.

2. Aménager un espace de jeu sécurisé dans la maison

Ça peut être une chambre ou le salon, on pourra poser le tapis d’éveil du plus petit d’un côté et organiser un parcours de motricité pour le plus grand de l’autre.
Les jouets devront être adaptés aux deux jeunes enfants, par exemple: pas de petites pièces que le plus petit pourrait éventuellement avaler.

3. Trouver trois catégories d’activités pour les enfants

Celles à faire à deux avec vous, celles à faire tout seul : pour les moments où vous devrez  s’occuper de l’un d’eux sans l’autre, et enfin celles où ils peuvent être ensemble.

Pour le plus grand, idées d’activités à faire…

  • Seul: puzzle, blocs de construction, jouer avec des voitures ou des poupées, puzzle alphabet
  • A deux: un atelier de cuisine improvisé, les jeux d’imitation, la lecture, …
  • Ensemble: la lecture si les deux enfants y sont attentifs, une sortie dans une aire de jeux, ou simplement les laisser partager l’espace et les jouets tout en les surveillant.

Pour le plus petit

  • Seul: le laisser sur son tapis d’éveil, jouer dans un espace sécurisé ou dans une plaine de jeu.
  • A deux: la lecture avec des livres sensoriels, des jouets d’éveil.

A vous de voir les activités qui vous plaisent et qui plaisent à vos enfants, l’essentiel est de développer des activités différentes et que vous aimeriez partager avec eux.

4. Responsabiliser le plus grand: autonomie

Un enfant aime se sentir utile et avoir des responsabilités à son échelle. Cela va développer sa confiance en soit et en même temps vous accorder une bouffée d’oxygène.
Vous pouvez le laisser manger seul, aider à débarrasser la table, le laisser s’habiller seul, etc. Les jeux d’imitation sont très pratiques aussi.

5. Trouver un moyen pour les sorties

Pour  l’organisation des sorties, il y a l’option poussette double, certes chère mais qui peut apporter un certain confort, sous réserve que l’on ait la place de la laisser en bas de chez soi quand on habite en immeuble et de pouvoir passer les portes.

Il y a l’option bébé dans la poussette et le grand qui marche, mais ça dépend de l’âge du grand et de la distance à parcourir. En effet, si les bébés sont très rapprochés, le grand commence tout juste à faire ses premiers pas! Également, après 20mn de marche, on aura un enfant qui refusera de marcher en réclamant qu’on le porte !

Il y a aussi, la possibilité de porter le bébé et d’avoir le grand dans la poussette. Ainsi, même s’il devait s’endormir au cours de la sortie, il n’y a pas le risque de le réveiller avant la fin de sa sieste ou d’avoir à attendre qu’il se réveille.

Si vous cherchez de plaines de jeux à proximité de votre domicile, le site www.spillplazz.lu pourra vous indiquer quel est la plaine de jeux de qualité plus proche avec des indications toujours utiles.

6. Leur donner à manger en décalé lorsque le premier n’est pas autonome

Clairement, c’est une étape inévitable des premiers mois avec un bébé allaité.
Le plus simple est de donner à manger au premier entre deux tétées du bébé pour que l’aîné(e) puisse manger tranquillement. Bien sûr, il ne s’agit pas de laisser le premier mourir de faim, tout est une question de timing et il faudra aussi préparer des goûters simples et rapides : des légumes cuits à manger à la main, du fromage, des aliments que le plus grand pourra manger seul en attendant son « vrai » repas.

6. Prendre du temps pour soi

Ça peut passer par une sortie quotidienne, SEUL(E), juste pour s’aérer, aller faire du shopping, prendre un café avec des ami(e)s, une séance beauté…

7. Entretenir la maison au quotidien

Même si on a souvent entendu que «ce n’est pas si grave si le ménage n’est pas fait», il est très important de vivre dans une maison bien entretenue parce que c’est clairement déprimant de rentrer dans une cuisine avec un plan de travail encombré et de la vaisselle empilée dans l’évier, ou une salle de bain où le linge sale s’accumule. On finit par perdre toute motivation et par tomber dans un cercle vicieux: les repas sont rarement équilibrés, on dépense une fortune dehors, etc.

Il faut au contraire, supprimer tout le superficiel pour avoir le moins de choses à ranger et s’organiser pour le ménage et les repas. Les courses « en drive », par internet, peuvent  apporter un vrai coup de pouce.

8. Faire appel à une aide extérieure

Qu’il s’agisse de sa famille, de ses ami(e)s ou de professionnels (crèches): ces personnes/services extérieurs pourront vous apporter une aide non négligeable.
Par exemple, une aide-ménagère pourra faire quelques heures de repassage ou de ménage, etc.
Même si cela à un prix, vous gagnerez du temps pour vous et de la qualité de vie.

 

Pôle Pédagogique 
Groupe Lavorel Kids & Baby
lavorelkids.com | creches.lu -  Tél. : 2899 2899