Qu’est-ce qu’une allergie ?

IL EXISTE DIFFÉRENTS TYPES D’ALLERGIES

Les allergies cutanées: elles apparaissent suite à un contact avecune substance ou une matière qui va causer l’allergie (latex,certains produits cosmétique,…);
Les allergies respiratoires: elles sont le plus souvent dues auxacariens, aux pollens et aux moisissures;
Les allergies médicamenteuses;
Les allergies alimentaires;

LES SYMPTÔMES

Une réaction allergique peut avoir une multitude de symptômes, de quelques boutons qui grattent à une réaction généralisée du corps (appelé «choc anaphylactique») nécessitant une prise en chargehospitalière urgente.
Les symptômes les plus courants sont les suivants: nez qui coule, yeux qui grattent, toux, maux de ventre, vomissement, gonflement des paupières, plaques rouges, urticaire, difficulté à respirer (asthme),…

TRAITEMENTS

En premier lieu, l’éviction de l’allergène est préconisée. Par la suite, un traitement médicamenteux peut être envisagé, il s’agit en général d’un traitement symptomatique, c’est-à-dire, qu’il vise à diminuer les symptômes de l’allergie. Les plus courants sont les antihistaminiques ou les corticoïdes.

Pour les allergies sévères, une désensibilisation pourra être proposée par votre médecin. C’est un traitement long qui vise à réhabituer le corps à être en contact avec la substance responsable de l’allergie.

ZOOM SUR LES ALLERGIES ALIMENTAIRES

Lors de la diversification alimentaire, certains enfants peuvent montrer des signes allergiques envers différents aliments.
Il ne faut pas négliger ces symptômes car ceux-ci peuvent être très dangereux.

Pour rappel, lorsque vous commencez la diversification, veillez à introduire un seul nouvel aliment à la fois. Cela vous permettra d’identifier immédiatement l’aliment causant l’allergie de votre enfant.
Attention: il faut parfois proposer plusieurs fois l’aliment à votre enfant avant que celui-ci réagisse.

Les allergènes les plus souvent en cause et devant être notifié dans le commerce sont les céréales contenant du gluten, les crustacés, les oeufs, les poissons, les arachides, le soja, le lait, les fruits à coques, le céleri, la moutarde, les graines de sésames, le lupin, les mollusques ainsi que tous les produits à base de ces aliments.

Chez les enfants, les allergies alimentaires les plus fréquentes sont celles au lait, à l’oeuf, à l’arachide, aux fruits à coques et au gluten.

NE CONFONDEZ PAS ALLERGIES ET INTOLÉRANCE ALIMENTAIRE!

Lorsque nous sommes face à une allergie alimentaire, le système immunitaire est impliqué et les symptômes apparaissent immédiatement après l’ingestion de l’aliment.
Comme cité précédemment, ceux-ci peuvent être divers et d’intensités variées (boutons, asthme, choc anaphylactique).

Quant à l’intolérance alimentaire, elle se produit lorsque le métabolisme n’est pas capable de digérer correctement un aliment ou un composant d’aliment.
Nous retrouverons très fréquemment l’intolérance au lactose où la lactase (enzyme) est produite en trop petite quantité pour permettre la digestion du lactose.
Les symptômes d’une intolérance alimentaire apparaissent plus lentement que pour une allergie et peuvent se traduire par des gaz, des douleurs abdominales ou encore des diarrhées.

COMMENT RÉAGIR?

Lorsque votre enfant est allergique/intolérant à un aliment, une solution efficace s’offre à vous : il faut l’éviter.
Pour mener à bien un régime d’éviction, une lecture adéquate des étiquettes alimentaire est nécessaire. En effet, certains aliments préparés (biscuits, biscottes, plats préparés,…) peuvent être composés de lait, d’oeufs, de gluten,… Il est donc important de savoir détecter l’élément allergisant avant de proposer la préparation à votre enfant.

ZOOM SUR LES ALLERGIES SAISONNIÈRES

Le printemps est là! Le soleil brille, les oiseaux chantent, les plantes et les arbres bourgeonnent et c’est bien là notre problème…
Votre enfant est parti en exploration dans le jardin et il revient avec les yeux gonflés et rouges, le nez qui coule, le tout dans un concerto d’éternuement… il peut s’agir d’une allergie saisonnière.
Elle s’annonce par des picotements dans le nez, de fréquents éternuements, un écoulement nasal clair, la gorge qui gratte. Ces troubles s’accompagnent souvent d’une conjonctivite les yeux gonflent, rougissent et larmoient. Dans les cas plus graves, des difficultés à respirer peuvent apparaître.

L’allergie saisonnière est le plus souvent causée par le pollen des plantes et des arbres qui peuvent se révéler très allergisants. Ils flottent dans l’air et sont transportés à distance, d’où la quasi-impossibilité de les éviter. Ils constituent une cause fréquente de rhume des foins dont les symptômes apparaissent principalement lors de la floraison.agenda des allergies

COMMENT RÉAGIR EN CAS DE RHINITE SAISONNIÈRE?

Le meilleur moyen d’éviter une réaction allergique est d’éviter le contact avec l’allergène, lorsque cela est possible. Mais il est compliqué de ne pas sortir dehors avec son enfant alors que le soleil est de retour.

Voici donc quelques conseils afin de réduire l’exposition aux pollens:

  • Évitez les sorties les jours de grand vent, car la concentration des pollens dans l’air est plus accrue.
  • Profitez des jours de pluie pour faire quelques sorties! Le pollen reste généralement au sol lorsqu’il pleut.
  • Privilégiez des activités à l’extérieur tôt le matin ou tard en soirée (le pollen y est moins présent).
  • Tenez les portes et les fenêtres fermées pour éviter que votre enfant ne soit en contact avec les pollens se trouvant à l’extérieur.

Il est fort probable que le fait de réduire le contact avec les allergènes ne soit pas suffisant et que votre enfant se trouve encore incommodé par ses symptômes.
Dans ce cas, le recours à un traitement médicamenteux peut parfois être nécessaire.

Il existe une multitude de produits, comprimés ou spray nasal, afin de lutter contre les symptômes de la rhinite saisonnière.
En ce qui concerne les enfants, il est important de toujours avoir l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant de lui donner un traitement (même si celui- ci est vendu sans ordonnance). Ils pourront vous orienter vers le traitement le plus adapté pour votre enfant et vous indiquer le dosage adéquat.

 

Virginie HENRARD
Diététicienne du Groupe
Lavorel Kids & Baby
Anaïs GUIAVARCH
Infirmière du Groupe
Lavorel Kids & Baby